Restauration des boiseries art-déco de la gare de Limoges-Bénédictins


La boiserie a retrouvé SA gare des Bénédictins

La boiserie est désormais visible sans échafaudage, grue et palissade depuis le mardi 19 décembre. Toute la majesté de cette boiserie haute de 6,35m et large de 5m apparaît.

Il manque encore les 3 mosaïques de porcelaine créées par Camille Tharaud. Nos spécialistes y travaillent depuis 2022 et ont rencontré des problèmes en particulier pour recréer certaines couleurs d’émaux grand feu. Car des oxydes ne sont plus autorisés, tels que le plomb et le jaune d’uranium. J’attends ces mosaïques posés pour le mois de février, début mars.

Le financement participatif continue jusqu’au 31 mai, date butoir définitive, car il manque encore 12000,00@ de dons, y compris de la part collectivités locales, ou qui n’ont pas répondu ou qui ont refusé !

Nous allons aussi être contraints d’ajouter une protection de la carte à cause d’éventuels vandales, ce qui n’est pas prévu dans le budget.

L’inauguration n’a pas pu avoir lieu au moment des JEMA ( Journées Européennes des Métiers d’Art) prévues du 2 au 7 avril car la pose des mosaïques demande encore du temps. Nous pensons qu’elles devraient l’être courant mai. L’inauguration se fera donc peu après .

Pour le financement participatif , voir les explications détaillées ci-dessous.

Jacques Ragon, président d’HistoRail et maître d’ouvrage délégué

Financement participatif

Le budget actuel de la restauration avoisine les 95 k€. Nous avons une subvention de la DRAC ( Ministère de la Culture) de Nouvelle Aquitaine à hauteur de 40%, et un mécénat de la Fondation du Patrimoine, délégation du Limousin. Le solde, soit environ 40k€ doit provenir un financement participatif.

Si vous désirez faire un don, voici le lien : https://www.helloasso.com/associations/historail/collectes/prenez-votre-billet-pour-1929

ou le QRCode :

Un peu d’histoire sur ces boiseries

En novembre 2021, notre musée HistoRail a été désigné Maître d’Ouvrage Délégué par Gares & Connexions Nouvelle Aquitaine, pour entreprendre la restauration de boiseries art-déco de 1929, qui ont été démolies en 1978 après avoir été classées MH par l’Etat en 1975. Seule une toute petite partie a été miraculeusement sauvée par la ténacité d’un cheminot. Elles ont été détournées, expédiées à la gare de Saint-Léonard de Noblat, et remisées clandestinement. 10 ans après notre musée a été chargé de les mettre à l’abri car la halle marchandises devait être louée. Il fallait protéger les cheminots qui avaient enfreint la direction de la SNCF.

Jusqu’en 2019, le secret a été gardé par le président du musée y compris auprès des adhérents. La révélation publique a été réalisée au cours d’une émission de France3 Limousin en février 2019. Car il fallait sortir du silence ces boiseries, le temps s’écoulant et les décès inéluctables pouvaient aboutir à la perte de celles-ci.

Depuis 2019, l’opération de restauration a pris de l’ampleur, retardée par la COVID. Elle s’est accélérée fin 2021, avec l’intervention énergique de la DIRECTION COMMUNICATION ET MARQUE / DMPP de SNCF à Paris.

Une maquette au 1/10è pour apporter les explications à la gare des Bénédictins en 2023 avant cette réinstallation.

Voici la maquette au 1/10è réalisée par un de nos membres, René LEPAGE, 82 ans.

2 mois de travail quotidien. Réalisation tout en bois. Des boites de camembert on dû être utilisées pour faire le garde corps afin de donner aux pièces la forme arty-déco. Trempée dans l’eau, mise en forme, les petites pièces conservent la forme désirée.

Les fresque de porcelaine et la carte sont des photographies à l’échelle du 1/10è.

Un grand merci à René.
Cette maquette est toujours présente à la gare des Bénédictins.

Sur notre page sur le site https://www.helloasso.com/associations/historail/collectes/prenez-votre-billet-pour-1929 vous avez les explications plus complètes sur les phases de la restauration.